pierre

Livres

- Romans -

couverture Eroica

Eroica, Grasset, 2015

Retenu dans la sélection de printemps du prix Renaudot 2015.
Retenu sur la première liste du prix de Flore et du prix Jean Freustié.


À la fin des années 1970, un jeune Américain, fils d’un Haïtien et d’une Portoricaine, recouvre les murs de Manhattan de phrases énigmatiques qu’il signe du nom de SAMO. Quatre ans plus tard, riche et célèbre, il invente un langage pictural d’une puissance inégalée, fait de corps, de mots, de rage. Jean-Michel Basquiat, aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands peintres du xxe siècle, devient ici, pour la première fois, un personnage de roman. Pierre Ducrozet suit le parcours d’un garçon qui se rêve héroïque dans un monde qui ne l’est pas. Rock, hip-hop, clubs de l’East Village et galeries de SoHo ; dans ce New York en pleine renaissance émerge une nouvelle scène artistique autour de lui, de Keith Haring et d’Andy Warhol. Basquiat peint, danse, cavale, et devient le symbole des années 1980. Au-delà de la légende, Eroica raconte le combat d’un artiste contre le monde, et contre lui-même. Il a le génie, il a la grâce. Aura-t-il le courage ? Un personnage fascinant dans une ville en ébullition ; une épopée contemporaine. Commander

couverture La vie qu'on voulait

La vie qu’on voulait, Grasset, 2013


Le corps de Manel repose inanimé sur les berges de la Seine. Que s’est-il passé ? Lou, à son chevet, repousse les images que ce fantôme a réveillées, celles d’une amitié enterrée. Ils étaient cinq. Ils avaient vingt ans en l'an 2000. Ils espéraient une vie intense, aventureuse, et sont partis à Berlin pour fouiller la nuit, la route, la musique. Les années ont passé. À trente ans, ils essaient de recoller les morceaux de leurs rêves et de se réconcilier avec le monde.
S’ils se sont arrêtés au milieu du chemin, Manel, lui, est allé jusqu’au bout. Son retour va tout chambouler. Entre Paris, Berlin, Londres et Barcelone, ils se lancent alors dans une cavale folle à la recherche de leur ami et de tout ce qui les portait.
Dans une prose rythmée et imagée, Pierre Ducrozet raconte le coup de sang d’une jeunesse européenne qui voulait une vie en forme de grenade et s'est retrouvée, un matin, des éclats entre les mains. Commander

couverture Requiem pour Lola rouge

Requiem pour Lola rouge, Grasset, 2010 (Prix de la Vocation 2011)


"J'en étais alors à me regarder pousser les cheveux. Le soleil commençait à m'emmerder sérieusement, et la pluie aussi."
Telle est l'existence du jeune P., qui vit d'expédients et de petites magouilles à Montmartre. Jusqu'au moment où apparaît Lola. Lola brune, Lola aux cheveux courts, Lola à l'oeil malicieux. Et Lola paranoïaque. Elle entraîne P. dans une série de voyages fantasmagoriques, de Lisbonne au Viêtnam.
Roman de la fuite et de la contestation - celle de la réalité et des prisons qu'on appelle vies -, Requiem pour Lola rouge révèle un jeune romancier plein de lyrisme et d'ironie, qui entre de la plus brillante des manières dans la littérature française. Commander